Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 20:52

maisondesassociations-copie-1.JPG Les associations et ONG marocaines vont désormais devoir rendre des comptes. C'est, en substance, le message du ministre des Relations avec le Parlement et la société civile, Lahbib Choubani, lors d’une table ronde sur le «rôle des associations dans la législation».

Il était temps. Car le monde associatif concentre sur lui un faisceau de critiques. Le manque de compétences, l'appât du gain, la mauvaise gouvernance, le manque de transparence et le détournement de l'action associative au profit de l'action politique, sont les principaux reproches qui lui sont adressés.

Certes, ils ne sauraient caractériser l'ensemble des ONG marocaines, dont certaines font un travail remarquable, tant dans  la vie communautaire que dans le social et le domaine des droits de l'Homme. Il est toutefois certain que si l'on considère les associations marocaines dans leur ensemble, leur efficacité pourrait être largement améliorée.

 

Lahbib Choubani a indiqué que la gouvernance des associations sera l'un des grands chantiers auquel son équipe va s'attaquer.  Car certains chiffres laissent rêveurs. Une étude du Haut commissariat au plan, datant de 2007, a montré que près de 80 % du montant de 8,8 milliards de DH qui a été alloué aux ONG marocaines a été destiné à seulement 10% d’entre elles. Pire, 97% des associations ne présentent à l’Etat aucun document concernant leur gestion financière ou leur activité.

 

Parallèlement, de très nombreuses associations rencontrent des difficultés, entre faible structuration dû à leur jeune âge (4 ans d'existence en moyenne en 2007), manque de financement (puisque 90 % d'entre elles se partagent 20 % des moyens) et manque de ressources humaines qualifiées, puisqu'elles comptent principalement sur des bénévoles.

 

Améliorer leur gouvernance, leur transparence, leur expertise, et définir clairement les champs de l'associatif et du politique, serait  redonner aux ONG une crédibilité au sein de la population. Et cela est nécessaire, car les associations sont une force vive de la société civile capable d'exprimer sa voix.

Le ministre semble  en être conscient : il a annoncé qu'une nouvelle législation sera préparée au cours des prochains mois pour encadrer le monde associatif, et les associations elles-mêmes sont invitées à participer à la réflexion.

 

 

Pour en savoir plus :

http://www.leconomiste.com/article/892899-ong-bient-t-le-grand-m-nage

http://www.aufaitmaroc.com/maroc/societe/2011/12/22/jeunes-peu-de-moyens-mais-une-force-de-travail--non-negligeable

http://www.panoramaroc.ma/fr/index.php/presse-quotidienne/societe/social/3801-lahbib-choubani-80-des-subventions-publiques-90-millions-dh-sont-repartis-entre-10-des-associations

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile Bredelet - dans Maroc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • : Commentaires sur l'actualité du développement au Maroc et ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Cécile Bredelet
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique.

Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. 
N'hésitez pas à me contacter.
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique. Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. N'hésitez pas à me contacter.

S'abonner au blog :

http://labs.ebuzzing.fr

Recherche

Liens