Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 16:50

plombier_maroc.jpgLe Maroc est fermement décidé à lancer le chantier du statut d'auto-entrepreneur. Ce régime s'inspirera de l'expérience française, qui a connu un grand succès : après quatre ans d'existence,  la barre des 900.000 auto-entrepreneurs a été franchie en août 2013 en France.

La régime offre des formalités de création d'entreprises allégées, ainsi qu'un mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations et contributions sociales et de l'impôt sur le revenu. Il est réservé aux toutes petites entreprises dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas un montant modeste (32.600 euros en France). 

 

Pour le Maroc, le défi est double : intégrer plus d'un million de travailleurs actifs dans l'informel, afin de leur assurer une couverture sociale et en percevoir des impôts ; et lutter contre le chômage, notamment le chômage des jeunes, par l'auto-emploi.

C'est de ce dossier brûlant dont a hérité Mamoun Bouhadhoud, ministre délégué auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, chargé des petites entreprises et de l'intégration du secteur informel. Le titre même de son poste indique l'importance que lui accorde le gouvernement.

Marchands ambulants, petits commerçants, électriciens, soudeurs, et diplômés chômeurs seraient notamment visés par ce nouveau statut. Les fonctionnaires n'en seraient pas exclus.

marchands ambulants, petits commerçants, électriciens, soudeurs - See more at: http://www.leconomiste.com/article/908958-le-statut-auto-entrepreneur-pour-2015#sthash.zuCrIjZn.dpuf

 

S'il y a lieu de se réjouir de formalités simplifiées pour créer son entreprise, et d'espérer qu'un million de familles pourront bénéficier de la protection sociale, il convient d'être prudent sur la capacité de ce régime à lutter contre le chômage. L'entrepreneuriat ne saurait en effet constituer une solution globale à ce problème majeur, dans la mesure où il ne saurait convenir à tous : il nécessite d'avoir un état d'esprit particulier, le goût du risque, la passion d'entreprendre, etc. En outre, le risque d'échec est très élevé dans les premières années de création de l'entreprise.

 

L'auto-entrepreneuriat ne doit pas constituer pour l'Etat un moyen de se désintéresser des chômeurs en leur demandant de se venir en aide eux-mêmes.

 

 

Pour en savoir plus :

 

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/11/04/la-france-compte-plus-de-914-000-autoentrepreneurs_3508018_1698637.html

http://www.europemaghreb.fr/maroc-vers-un-nouveau-statut-de-lauto-entrepreneur

http://www.leconomiste.com/article/908958-le-statut-auto-entrepreneur-pour-2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile Bredelet - dans Maroc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • : Commentaires sur l'actualité du développement au Maroc et ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Cécile Bredelet
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique.

Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. 
N'hésitez pas à me contacter.
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique. Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. N'hésitez pas à me contacter.

S'abonner au blog :

http://labs.ebuzzing.fr

Recherche

Liens