Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 13:56

DollardollarIl y a quelque chose de choquant à lire les commentaires réjouis sur l'évolution de la demande intérieure marocaine, portée par "l’évolution positive de l’encours des crédits à la consommation" [Le Matin, 26 mars 2012]. Ce type de prêts a encore augmenté de 10,5 % en 2011. Idem pour les crédits immobiliers (+10,7 %), qui ne sont rien d'autre qu'un type particulier de crédit à la consommation.

Traduction ? Les Marocains vivent aujourd'hui à crédit. N'ayant pas les moyens d'acheter les biens qu'ils convoitent, ils ont recours aux établissements bancaires pour y trouver les liquidités qui leur manquent. Et tout le monde applaudit des deux mains, comme si ces crédits, ils ne faudrait pas les rembourser, en se serrant la ceinture et en diminuant sa consommation quotidienne. Comme s'il s'agissait d'une création magique de richesses à partir de rien.

 

Pourtant, le monde entier paye, et payera longtemps, les excès du crédit à la consommation. Petit rappel de l'histoire récente :

 

- Eté 2007 : la "crise des subprimes" éclate aux Etats-Unis. Trop d'Américains ont reçu des crédits pour acheter leurs maisons, alors qu'ils n'avaient pas les moyens de les rembourser. Résultats : des banques dans le monde entier, détentrices de ces prêts qui ne valent plus rien, sont à genoux. Des milliers de familles se retrouvent à la rue.

 

- 2008 : la crise bancaire se transforme en crise financière, puis en crise économique mondiale. Les banques ne voulant plus prêter, les échanges se raréfient, le commerce aussi. Tous les secteurs sont touchés. 

 

- 2008 toujours : Les ménages espagnols ayant reçu trop de crédits immobilier qu'ils n'avaient pas les moyens de rembourser, sur la base d'une hausse continue du marché de l'immobilier depuis plusieurs années, la bulle immobilière espagnole éclate. Cela vous rappelle quelque chose ?

... C'est la fin du "miracle espagnol".

 

- Fin 2009 : la Grèce entame la pire crise budgétaire de son histoire.  Pourquoi ? Parmi les explications le fait que, avec leurs salaires bas et la vie chère, les Grecs vivaient depuis longtemps à crédit.

 

- 2010, 2011 : A cause de la crise grecque, la zone euro craint pour sa survie. D'autant plus que la crise de la dette souveraine menace d'autres pays de la zone : Portugal, Irlande, Italie, Espagne.

 

- 2012 : A qui le tour? ...

 

A chaque fois, le même scénario se répète : un système bancaire trop laxiste alimente excessivement en crédits des ménages fragiles, avec la bénédiction des autorités qui se réjouissent des effets sur la croissance. Car effectivement, la consommation induite par ces crédits fait gonfler, sur le moment, la croissance. Mais cet effet ne peut être que temporaire : car il faut bien que quelqu'un, à terme, paye. Et si ceux qui ont pris le crédit n'y parviennent pas... les effets, ont l'a vu, peuvent être dévastateurs.

 

Pour autant, les crédits ne sont pas "le mal". Ils sont précieux pour huiler la machine de l'économie, permettre l'investissement. Les crédits bancaires aux entreprises, les microcrédits destinés aux activités génératrices de revenu, permettent de générer du chiffre d'affaires, qui permettra le remboursement du crédit en plus du développement de l'activité.

Mais les crédits à la consommation doivent être maniés avec précaution. Car ils génèrent une baisse du revenu disponible du ménage. Et s'ils représentent une ponction trop importante dans ce revenu, des populations entières peuvent tomber dans le surendettement et la trappe de la pauvreté.

 

Il est temps d'en prendre conscience et de cesser de l'encourager.... Avant qu'il ne soit trop tard.

 

 

Pour en savoir plus :

http://www.lematin.ma/journal/Conjoncture_La-consommation-des-menages-en-hausse/164437.html

http://www.leconomiste.com/article/892136-les-cr-dits-bancaires-en-petite-forme

http://www.france24.com/fr/20111021-economie-europeenne-crise-dette-grece-infographie-explication-banque-bourse-systemique

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile Bredelet - dans Maroc
commenter cet article

commentaires

Renaud 14/10/2014 16:31

Le recours au crédit de consommation est inévitable à mon avis, mais il faut tout simplement que les sociétés de crédit vérifient la possibilité de paiement de l’emprunteur et d’essayer d’apporter
le maximum de transparence sur les informations liées aux prêts ; cela permet ainsi de donner plus de liberté aux souscripteurs pour avoir un large choix de crédits et d’assurances de crédits. De
leurs côtés, les emprunteurs doivent toujours maintenir en tête la mention : « Un crédit vous engage et doit être remboursé »

Simulation credit immobilier 17/07/2014 14:38

Les conditions mentionnées dans un contrat de prêt ne correspondent absolument pas aux explications données par votre conseiller. A mon avis, l'idéal sera de bien se documenter en ligne sur les
différentes propositions de prêt immobilier disponible avant de franchir le pas.

Présentation

  • : Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • Le blog du développement au maroc (et ailleurs)
  • : Commentaires sur l'actualité du développement au Maroc et ailleurs...
  • Contact

Profil

  • Cécile Bredelet
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique.

Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. 
N'hésitez pas à me contacter.
  • Je suis consultante en développement territorial, au Maroc, en France et en Afrique. Je propose : diagnostics ; écriture de projets; gestion de programmes ; études d'évaluation; création de réseaux. N'hésitez pas à me contacter.

S'abonner au blog :

http://labs.ebuzzing.fr

Recherche

Liens